A priori un post de spécialiste rébarbatif, mais quoi de plus énervant pour un dessinateur que d'avoir acheté du "materiel artistique" et voir qu'à l'usage il a complètement ruiné des heures de travail.
Quel artiste n'a pas craqué sur un magnifique carnet de croquis avant de s'apercevoir que l'encre de feutre bavait dessus ou que le crayon de papier n'adhérait pas ou glissait dessus. Qui n'a pas gâché un dessin car la gomme étalait le crayon au lieu de l'effacer…

Bref, après avoir du recommencer un dessin car l'encre de chine avait bâvé et n'était pas couvrante, j'ai décidé de consacrer un article au choix de l'encre de chine.

L'encre de chine, qu'est ce que c'est ?
Un mélange de noir de fumée, de gélatine et de camphre. Autrement dit à la base c'est un produit naturel, d'où parfois une odeur forte et qui peut s'accentuer avec le temps. 

Les qualités de l'encre de chine :
Elle est opaque, et une fois sèche, elle est indélébile. Elle peut se diluer à l'eau pour faire des lavis quand elle est encore humide.
Elle ne bave pas quand elle est utilisée non diluée. Elle doit être un poil épaisse (gage de son opacité).

Toutes les marques ne se valent pas :
Toutes les encres de chine ne sont pas indélébiles (bien vérifier l'étiquette).
Mais ça c'est la partie facile, car à moins de l'acheter et la tester impossible de vérifier cette fameuse opacité vantée par toutes les marques.

Petit test matériel, je vous laisse juge :

DSCF4094

5 marques testées, une seule qui tient vraiment la route à mon avis : l'encre Pébéo.
On recommande souvent la Sennelier, pourtant elle n'est pas aussi opaque et a tendance à baver légèrement utilisée avec une plume.
La Windsor et Newton a bonne réputation également, mais je n'en ai pas trouvé.

DSCF4093

La jax et la pelikan (mais elle date un peu) sont gris clairs, absolument pas couvrantes. Que peut-on bien faire avec ?
La Sennelier est correcte (mais plus claire que sur la photo).
La Nanking, malgré ses qualités vantées est gris foncé.
Donc on opte pour la Pébéo, 4€50 le pot, pas trop chère en plus. (Elle brille un peu une fois sèche.)

Concernant les pinceaux avec lesquels utiliser ces encres, j'y ai déjà consacré un post il y a quelques temps.

Pour terminer, un lien vers le blog d'Obion, un dessinateur qui a bien des soucis avec son encre de chine ;-)
http://www.obion.fr/blog/2006/08/49-putain/